AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 {○} be careful of the curse that falls on young lovers.

Aller en bas 
AuteurMessage
Cara Catwalks
we'll be counting stars
avatar

MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 18/04/2014
CREDITS : © dripping alchemy, tumblr.
PSEUDO : hales, clau.
LOVE INTEREST : in a relationship with self.
TO-DO-LIST : get this song out of my head, workout more, have sex with bf, enjoy this shitty life every day, being bored as usual.

FROM THE THE BACKSEAT
ADDRESS:
TELEPHONE CONTACTS:

MessageSujet: {○} be careful of the curse that falls on young lovers.   Mer 25 Juin - 3:40

CARA CATWALKS
fierce · moody · proud
I feel something so right by doing the wrong thing, and I feel something so wrong by doing the right thing I couldn't lie, couldn't lie, couldn't lie. everything that kills me makes me feel alive
© CREDITS ninadobrevadaily AND one republic
PRÉNOMS, NOM ○ Son nom complet, plus long que la majorité des jeunes femmes de son âge, est Cara Avery Catwalks Marshall. Son prénom Cara lui a été gracieusement donné par sa mère avant même son accouchement. S'est ensuite suivit Avery, prénom choisis par sa soeur aîné Elena. Comme Elena porte le nom de son père, Marshall, Cara porte celui de sa mère soit Catwalks. C'était la volonté de leur deux parents.  ÂGE, DATE DE NAISS. ○ Vingt et un ans, née le vingt-trois juillet. Elle n'a pas encore eu son année chanceuse et n'en peu plus d'arriver à cet âge. NATIONALITÉ ET ORIGINES : Américaine, de ces deux parents. MÉTIER OU ÉTUDES : Animatrice d'une émission de radio. Elle a jouer à" cap ou pas cap" avec son meilleur ami et a été forcé de faire un appel pour travailler pour une hotline. Son défi consistait a y bosser une journée. Personne ne le sait, mais elle a en fait adorer. ÉTAT CIVIL : Officiellement célibataire auprès de sa famille. Elle ne veut pas leur présenter son petit ami, qu'elle a rencontrer sur la hotline. STATUT MONÉTAIRE : $$$$$$. Très bien, son métier lui offre plein d'avantages, dont des séances shopping d'enfer. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES : Elle a le mot 'mercurial' de tatouer sur son pied. Le mot veut dire: subject to sudden or unpredictable changes of mood or mind, en anglais. TRAITS DE CARACTÈRE : Impatiente, honnête, bordélique, fragile, coeur dur, sportive, athlétique, surexcité, bavarde, emmerdeuse, exubérante, protectrice, jalouse, possessive, souriante, ironique, impossible, grand 'self-estime', familiale, grand coeur, généreuse, attentive, secrète, dévoué. GROUPE : Counting Stars.

there's no such thing as fate, there's no such thing as human life.
Volatile, capricious, temperamental, excitable, fickle, changeable, unpredictable, variable, protean, mutable, erratic, quicksilver, inconstant, inconsistent, unstable, unsteady, fluctuating, ever-changing, moody, flighty, wayward, whimsical, impulsive, labile. Se sont tous des synonymes du mot 'mercurial' qui définisse très bien Cara. ★ Enfant, elle avait un ourson en pluche dont elle ne pouvait se passer. Sa mère dut le réparer des centaines de fois, Cara ne voulant pas dormir sans son ourson. Elle l'a toujours dans sa chambre même si elle ne reste plus avec ces parents. Étrange fait; elle n'a jamais donné de nom à cet ourson. Elle le renommait constamment. Elle l'appelle maintenant Oursy pour ourson. ★ Amateur de chien, elle adorerait en avoir un. Cependant son petit-ami est un peu plus fan des chats. Elle n'y comprend rien d'ailleurs. ★ C'est la pire menteuse qui existe. Elle fait des visages qui contredisent en tout point ce qu'elle vient de dire. On ne peut pas être bon dans tout. ★ L'alcool et elle, ce n'est pas un bon mélange. Elle en prend même si le goût la répugne au plus au points. ★ Les parents de Cara sont des extravertis un peu exagéré. Plus elle vieillit plus elle se demande comment elle a fait pour être fonctionnelle en société avec ceux-là. ★ Depuis l'accident de sa soeur, Cara s'en veut énormément. Elle ne cesse de l'appeler avant l'heure du coucher pour lui dire à quel point elle l'aime. Elle a eu terriblement peur de perdre la seule soeur qu'elle a. ★  Cara adore jouer à des jeux tel que le fameux 'cap ou cap'. Lors d'une soiré avec son meilleur ami, il lui a donné le défi de travailler pour une hotline une journée de temps sans lâché. Défi qu'elle a relever avec brillo la semaine suivante. ★ Son petit ami et elle se sont connu grâce à ce défi. Il a fait une erreur de numéro et s'est retrouvé à parler avec la - pas très sensuelle - voix de Cara qui se tenait à l'autre bout du fil. Ils ont déconné, Cara promettant de payer les frais de leur premier 'date' vu la facture monstre que le jeune homme recevrait. ★ Elle a adorer son expérience et adorerait recommencer. Elle le garde cependant pour elle. Il lui arrive même d'appeler son petit ami pour lui faire des coûts de téléphone à la 'hotline'. ★ Cara n'ose pas le présenter à ces parents de peur qu'ils la jugent pour la hotline, mais surtout parce qu'Elena aurait un truc contre Cara et pourrait la blackmailer jusqu'à la fin de ces jours. Ce qui, n'arrivera jamais, folks. ★ Au départ, elle utilisait le prénom Avery pour la hotline. Son copain l'a donc connu sous ce prénom.
Spoiler:
 

_________________
“lately I been, I been losing sleep. dreaming about the things that we could be” - one republic.


Dernière édition par Cara Catwalks le Dim 29 Juin - 17:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lieslieslies.forum-canada.com
Cara Catwalks
we'll be counting stars
avatar

MESSAGES : 25
INSCRIPTION : 18/04/2014
CREDITS : © dripping alchemy, tumblr.
PSEUDO : hales, clau.
LOVE INTEREST : in a relationship with self.
TO-DO-LIST : get this song out of my head, workout more, have sex with bf, enjoy this shitty life every day, being bored as usual.

FROM THE THE BACKSEAT
ADDRESS:
TELEPHONE CONTACTS:

MessageSujet: Re: {○} be careful of the curse that falls on young lovers.   Mer 25 Juin - 16:51


same as the blood that
runs through your veins

© DAILYVA
Son pouls accélère sous l'effort. Ces jambes avances avec difficultés. Et même si elle prend toute sa force, faisant un effort surhumain, tout son corps veut s’effondre au sol en un battement d'aile. Elle veut se réveiller de se cauchemar. Et pourtant elle sait que tout ça est malheureusement la vérité. Elle se précipite vers sa mère qui se tient dans la salle d'attendre de l'hôpital. Aussitôt des larmes coulent sur son visage pale par l'annonce, par ce stupide coup de fils. Elle s'est époumoné en courant jusqu'à l'hôpital. Sa mère s'approche et prend sa fille dans ses bras un instant. Cara ferme les yeux un instant et laisse quelques larmes couler sur son visage. « Qu'est-ce-qui s'est passé? Comment.. Pourquoi? » Tant de questions lui brûlaient les lèvres. Elle n'aurait probablement jamais les réponses. Tout était encore un peu flou pour tous le monde, y comprit les policier. Le plus important restait qu'elle s'en sorte. La triste vérité que Cara tentait d'échapper était simple: sa soeur Elena avait été impliqué dans une poursuite et avait été blessé gravement. Sa seule soeur. Cara ne pouvait pas la perdre, ne le pardonnerait jamais aux policiers qui circulaient prêt du bloc opératoire pour avoir des nouvelles le plus rapidement possible. Comme à son habitude, son mauvais caractère prit le dessus et elle marcha jusqu'à eux. Sa mère tenta de la retenir avec sa main. « Cara... » Mais rien à faire, elle était déjà arrivé à sa destination. Sa première fut de demander des détails sur l'accident ou plutôt sur le fait qu'ils faisaient passé tout ça pour un accident alors qu'il y avait peut-être quelqu'un en liberté qui avait tuer sa soeur. À cette pensé sa gorge lui brûla. Non, elle décida d'y aller de manière beaucoup plus brusque. Ils n'avaient rien à faire là. « Vous êtes de la famille? » Elle les toisa du regard un après l'autre. Ils étaient deux. Sans même leur donné le temps de répondre elle ajouta rapidement quelques paroles. « Je ne crois pas non. Je sais bien que vous avez des paperasses à remplir à cause de cette merde, mais il s'agit de ma soeur. Elle est beaucoup plus pour moi qu'un foutu agent de police ou peut importe. C'est mon sang. Alors si vous voulez la voir avant moi, vous devrez me passer par dessus d'abord, compris? Dégagez maintenant avant que j'appelle le coéquipier d'Elena pour une entrave d'atteinte à la vie privée. » Grâce à sa soeur fort brillante et intelligente, Cara avait apprit quelques codes important et infractions. Dont celui de l'atteinte à sa vie privé. Certainement le plus utile partout où elle allait. Elle l'utilisait souvent pour ne pas répondre au question d'Elena. Sa soeur, quelqu'un d'exceptionnelle, ne méritait pas la mort. Pas à son jeune âge. Bien qu'elle est vingt-quatre ans, Elena avait prouvé qu'elle était capable de gérer avec son poste.  Mais par dessus tout, elles avaient une complicité hors pair avec Cara. La personne la plus prêt d'Elena est Cara. Elles se complètent. Pendant un long moment, Cara avait répété les mêmes mots à Elena chaque fois qu'elles se voyaient: "Tu es mon sang et je suis le tiens." Des paroles qu'elles se rappelleraient toujours. Elles seraient soeurs jusqu'à leur mort. « Hum, Elena Marshall » Aussitôt qu'elle entendu le nom de sa soeur, elle accourut vers le médecin, décompressant de son petit épisode de crise de choc et de nervosité avec les policiers. Au moins ils avaient servit à quelque chose. « Oui, nous sommes sa famille. » Sa mère s'était approché et avait prit doucement le bras de Cara pour qu'elle garde son calme. Ils ne voulaient pas de mauvaises nouvelles. Rien de mal ne pouvait leur arriver. Pas à cette famille tranquille.  « Elle s'en est sortie. Son état est stable malgré ces multiples blessures. Elle est même éveillé. Cependant... Je dois vous dire qu'elle souffre d'amnésie. » Ces yeux grossirent sous le choc. Elle sentit son corps flancher et sa mère lui retenu le bras du mieux qu'elle le pouvait, bientôt aider par son père. Cara bien vivante et réveillé, venait de perdre l'équilibre. Elle était tombé au sol et ces jambes refusaient de collaborer. Le médecin dut leur prêter main forte. « Cara! Tu m'entends? Tout va bien, ça va aller. » Tout ce qui résonnait dans la tête de la brunette lui donnait mal à la tête et au coeur. Son estomac serré, criait au désespoir. Et si.. Et si Elena avait oublié toute sa vie, l'avait oublié elle? Elle reculait fasse à cette pensé et manqua vomir rien que d'y penser. « Aidez-moi à aller la coucher dans un lit. » En entendant le médecin elle ferme et ouvre les yeux avant de mettre un devant elle pour protester. Hors de question qu'elle se retrouve aussi prisonnière de l'hôpital pour choc post-traumatique. « Ça va. Je vais mieux. » Son père ne la lâcha pas d'une semaine et serra sa fille l'espace d'un instant. Sa mère frotta doucement son dos. « Tu es sûre? Tu peux aller t'asseoir ou t'allonger un moment ma chérie. » Cara bougea la tête de façon négative. Hors de question. Tout ce qui l'intéressait présentement, était d'avoir la vérité sur l'amnésie sur sa soeur. Sur ce qu'elle se rappelait. « Hum. Elle se rappelle de quoi exactement? » Elle priait fort dans sa tête pour qu'Elena se rappelle d'elle. Il le fallait. « Elle se rappelle de vous. Je dirais quelques mois, voire quelques années au grand maximum. Elle vous a demander d'ailleurs. Vous pouvez aller la voir. » Elle ne se le fit pas dire deux fois et avança tranquillement vers la chambre de sa soeur. Son père prit la chaise et l'approcha du lit au cas où, pour que Cara puisse s'y asseoir. Elle s'approcha d'Elena le visage baigné de larmes. « Cara. » Sa soeur fit un léger sourire qui rassurer Cara. Elle s'approcha un peu plus rapidement pour empoigné doucement la main de sa soeur. « Hey. Salement amoché hein. » Elena se mit à rire en voyant sa situation, effectivement, pas la meilleure. « Pitié, dis-moi que c'est moins pire que lorsque tu as tenté la gymnastique. » Le sourire sur ces lèvres rassurait énormément Cara qui souria à son tour. « Te moque pas!  Tu m'as presque battu. » Cara prit place sur la chaise ne voulant pas lâcher la main de sa soeur. Pendant tout le séjour d'Elena à l'hôpital, elle resta prêt d'elle à lui parler et a s'occuper d'elle. Elle avait prit un congé avancé à son job pour passer plus de temps avec sa soeur. Heureusement que son horaire pouvait facilement se fixer et se changer. Elle se promit de toujours appeler sa soeur avant d'aller dormir, de s'intéresser plus souvent à elle et de lui apporter tous les cupcakes qu'elle voudrait jusqu'à la fin de ces jours, littéralement. La folie est dans ces gênes après tout.


it was love because
it was worth it.

© DAILYVA
« Vous êtes bien sur la hotline de Georgia Hill, je suis Avery et je m'occuperai de vous, que désirez-vous? » Tenta t'elle de dire d'une voix sensuelle, ce qui ne marche totalement pas. Elle n'a rien de sexy. Enfin, sauf lorsqu'elle met de jolie décolleté. La personne à l'autre bout du fil semble timide et prend du temps à répondre. Sûrement pour trouver la bonne réponse à sa question. Cara maudit son meilleur ami pour se défi ridicule. Elle se promet dans un coin de sa tête de lui faire payer. « Euhm, le numéro du restaurant Thaï? » Déstabilisé par la réponse du jeune homme - pendant les deux secondes que Cara a prit pour analyser sa voix, elle a remarquer qu'il devait s'agir d'un jeune homme, milieu ou fin vingtaine - elle fronce le regard et se redresse dans sa chaise de travail où son bureau temporaire. Mais que diable vient-il faire dans un service de hotline s'il recherche le numéro d'un restaurant Thaï? Erreur de numéro? « Oh mon dieu. Pardon? » Elle ne veut pas qu'il répète, seulement qu'il clarifie un peu la situation, parce qu'elle n'y comprend plus rien. Il n'y a pas assez d'espace pour la Cara intelligente, la Cara à la voix sexy prend toute la place. Elle aurait mieux fait d'utiliser la première facette de sa personnalité. « Je me suis trompé de numéro. Tu pourrais pas me refiler celui du resto, s'il-te-plaît? » Rapidement Cara ouvre l'ordinateur et met à chercher sur le moteur de recherche le numéro de téléphone. Elle ne prend pas deux minutes à lui dire pour qu'il le prenne en note et se commande son thaï, elle ajoute par la suite après quelques secondes de silence. « Ce n'est pas que je n'aime pas ta voix, mais je sens que tu vas raccrocher pour passer un moment intime avec ton thaï. Et je comprends totalement. » À l'autre bout du fil le garçon rit. Un rire doux, innocent mais surtout craquant et charmant. Si seulement elle pouvait voir son visage. « Le thaï c'est toute ma vie. Que puis-je dire de plus. Ça sauve ma peau lorsque j'ai la flemme de me faire à manger. » Et elle comprend tout à fait cette situation. Elle n'arrête pas de se faire livrer avec son meilleur ami. Ils ont rarement envie de cuisiner, les deux un peu trop occupé à parler et a jouer à des trucs complètement déluré et débile. « Ou plutôt pour ne pas mettre le feu à la cuisine. La paresse peut tuer un repas. » Elle sait que c'est mal et qu'elle devrait probablement raccroché, le pauvre aura une facture monstre pour toutes les minutes qu'il lui prend ou qu'elle lui prend. Dépendant du point de vu. « Tout à fait. Tu fais ça souvent, des hotline? » Encore une fois elle plaint sa situation. Si elle n'accepta pas tous les défis de cet idiot qui lui sert de meilleur ami, elle ne se retrouverait pas dans des situations embarrassante comme celle-ci. Bien que parler thaï soit fort intéressant, elle fait payer un pauvre innocent pour qu'il lui fasse la discussion. C'est un monde cruelle dans lequel elle vit. Cara se met à rire. C'est la toute première fois qu'elle fait l'expérience. Elle a eu en tout deux appels jusqu'à maintenant. Disons que certains hommes sont désespérés d'entendre une femme leur dire qu'ils sont remarquables, qu'ils bossent beaucoup trop et qu'ils ont un gros truc entre les deux jambes. La seule chose à laquelle Cara pense, en somme, c'est arracher les noix de ces pauvres mecs pour régler leurs stupides pulsions et envies. « Si tu savais. C'est la première fois et dernière fois. Stupide défi. » Le garçon à l'autre bout du fil se met à rire. Lui au moins, n'a pas appeler parce que sa femme l'a triché avec son jardinier. Bien qu'il entretienne une relation pas très religieuse avec son thaï - Cara en est persuadé, et soyons sérieux, pour qu'il confonde un restau avec une hotline, le mec doit sérieusement aimer son thaï - elle le trouvait beaucoup plus convenable et respectueux - et moins désespéré - que tous ces vieux mecs. « Pourquoi tu as accepté! Qui oserait dire oui à ça bon dieu. »  Cara reste jusqu'à maintenant imbattable au jeux des défis. Elle ne devait donc pas décevoir son meilleur ami en refusant de le faire et par conséquent perdre cinquante dollar. « C'est mon égo de mauvaise perdante et les cinquante dollar qui m'y ont poussé. Je ne refuserai jamais d'argent. Et en plus je me fais payer. Je suis imbattable.» Ils passèrent le reste de l'heure à parler de toute sorte de chose. Dont du meilleur amie de Cara. Elle eut même le droit à une dizaine de minutes avec la bouche pleine du garçon. Alors qu'ils arrivaient vers la fin de l'heure de travail de Cara, il la retint. Enfin, verbalement. « Et si tu me donnais ton numéro de portable pour te faire pardonner la facture? Comme ça, tu gagnes un contact et je gagne un souper au resto que tu me paieras avec tes beaux cinquante dollars pour t'avoir sauvé d'un autre pervers assoiffé de sexe. » Bien qu'elle est envie de refuser au plus profond d'elle, tout son corps, sa tête et ces tripes lui dise oui en chantonnant. Elle décide donc de flancher. « Je t'envoie un message aussitôt qu'on a raccroché. J'ai ton numéro. » Et sur ce, elle raccrocha, rentra le numéro de contact du jeune homme à la voix séduisante et lui envoya un SMS bien simple:
[Fri. 11 PM]
Hey biatch, c'est Cara.
[Fri. 11 PM]
Cara qui?
[Fri. 11 PM]
Ah oui pardon, la meuf de la hotline. Avery est mon second prénom. Désolé de te decevoir beau brun.
[Fri. 11 PM]
Qu'est-ce-qui te fait dire que j'ai les cheveux bruns?
[Fri. 11 PM]
Hey, t'as pas appris qu'il ne faut pas briser les fantasmes d'une fille désespéré ? Si je t'imagine brun, tu es brun.
[Fri. 11 PM]
Je suis blond au yeux bleus, pardon.
[Fri. 11 PM]
T'as tout fichu en l'air. T'es content de toi?
[Fri. 11 PM]
Oui. Maintenant bouge ton c*l trouve un endroit pour aller mangé, décide une date et une heure et prend pas dix ans pitié.
[Fri. 11 PM]
C'est mal si j'ai pris ça pour un dirty talk?
[Fri. 12 AM]
Nah. Ça en était un.


_________________
“lately I been, I been losing sleep. dreaming about the things that we could be” - one republic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lieslieslies.forum-canada.com
 
{○} be careful of the curse that falls on young lovers.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» | When Darkness Falls
» MYSTIC FALLS [Inactif]
» Mystic Falls, forest of souls ~Pv Sarah.
» Partenariat avec Dark Curse
» Quel personnage de Gravity Falls es-tu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BREATH OF LIFE. :: I GOT ONE LESS PROBLEM WITHOUT YA. :: Lie A Little Better :: BFF-
Sauter vers: